Plantation de la haie, novembre 2012  Plantation de la haie par les bénévoles, novembre 2012

Calendrier

Les prochains événements à La Perrole

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Présentation de l'association

L'association a été créée en mars 2011. Ella a pour but de favoriser la collaboration et les échanges entre le domaine de La Perrole et les consommateurs. Des rencontres, des ateliers et des chantiers sont proposés par l'association autour des thèmes de la cuisine et de la gestion écologique d'un domaine agricole. 

Grâce à cette collaboration, on a pu réaliser sur le domaine :

-Une haie de 300m de long.

-Un suivi ornithologique précis pour évaluer l’impact des réalisations en faveur de la biodiversité. Cet impact s’est révélé très rapidement positif.

-Une forêt truffière

-L’installation de nichoirs à martinets, à hirondelles et à passereaux

-L’installation de perchoirs pour faciliter aux rapaces leur chasse aux rongeurs 

Des projets à venir :

-Une zone humide 

-Des mesures de protection des aires de nidification de l’alouette des champs

-Des ateliers cuisine. 

 

Suivi ornithologique

 

Quel est l'impact de la plantation de la haie sur la biodiversité à la Perrole?

 

Pour répondre à cette question, deux membres de l'association, François Estoppey et Henri Lecler, ont mis en place un suivi ornithologique sur 4 ans. Henri Lecler nous raconte ce projet.

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste concrètement ce suivi?

Depuis décembre 2012, je vais chaque semaine faire des observations sur le domaine. Au début je notais tout dans un petit carnet, ensuite, pour l'année 2014-2015, François m'a demandé d'être un peu plus précis dans mes observations, maintenant je note tout sur une carte.

Et ensuite?

Quand je rentre à la maison, je rentre toutes mes données sur ornitho.ch. Et ensuite je rentre les données dans le tableau pour le rapport annuel.

Ca te prend combien de temps chaque semaine?

Juste pour les observations, aujourd'hui j'ai mis 2h30, en moyenne c'est ça, sauf début janvier où il n'y a pas grand chose. Une fois , on a mis 4h avec François. 

Parce que vous étiez tous les deux et qu'il y avait beaucoup à voir?

Oui, comme on dit, ce jour-là ça volait dans tous les sens.

Tu passes toujours à la même heure?

Non justement, j'essaye de varier car tous les oiseaux ne volent pas à la même heure et j'essaye d'avoir la plus grande palette possible.

On est à l'année 3 du suivi,d'après tes observations, tu peux dire qu'il y a eu un impact de la haie?

Ca commence à venir. Ce printemps, j'ai vu la pie grièche écorcheur, on aimerait bien la voir plus souvent, la fauvette babillarde aussi. C'est un peu les deux espèces qu'on recherche plus dans la haie.

 Leur présence voudrait dire que la haie a un impact?

Si il n'y avait pas la haie, elles ne seraient pas là.On a un exemple avec la haie qui avait été plantée aux Barges, c'est la deuxième année que la pie grièche écorcheur niche alors qu'elle avait disparue de la plaine du Rhône.

A la Perrole, la haie est encore trop petite et pas assez fournie, mais le potentiel est là vu toutes les observations qu'on a faîtes.

Y a t'il d'autres perspectives pour avifaune de La Perrole?

Il y a l'Alouette, l'Alouette des champs, qui est en régression. On l'observe au Domaine de la Perrole et P.A. Schweizer semble disposé à mettre en place des dispositifs pour permettre sa nidification et ça c'est cadeau!

 

 

Mais quelle passion!:-) Merci Henri, merci François. 

 

Quelques chiffres pour conclure : 48 espèces d'oiseaux différentes observées en 2013, 61 espèces dont 18 espèces nouvelles observées en 2014, plus 500h de bénévolat dont 300h d'observation sur le terrain.

Les rapports des suivi 2013, 2014 et 2015 sont disponibles au téléchargement ci dessous:

Rapport 2013

Rapport 2014

Rapport 2015

Etre membre

En devenant membre de l'association, vous soutenez ses activités et ses initiatives. Vous aidez l'association à atteindre ses buts. Comme dans toute association, c'est en devenant membre que votre voix peut être entendue et que vous accéder à la possibilité de personnaliser selon vos convictions un projet commun. La Perrole, c'est avant tout un potentiel, un projet en marche. Un espace d'une dizaine d'Ha, voués à la fois à la production d'aliments sains, de qualité et à la préservation du patrimoine naturel sur un domaine agricole. Que vous vous sentiez plus concerné(e) par la problématique de la santé, de la conservation des sols, de la biodiversité, de la connaissance du patrimoine culturel, du maintien du bien-être social des producteurs locaux, vous disposez à travers de l'association d'un espace d'expression constructive et de création. Vous avez la possibilité d'apportez votre pierre à l'édifice.

En devenant membre de l'association, vous pouvez participer aux commandes groupées proposées sur le site ou proposer via ce même site une commande groupée que vous souhaitez vous-même organiser pour mettre en lumière le travail d'un artisan ou d'un producteur dont vous respectez le travail et dont l'éthique coincide avec les buts de l'association.

En devenant membre de l'association, vous êtes averti(e) et vous pouvez accéder aux rencontres et conférences organisées ponctuellement au domaine.

Nous ne sommes pas nombreux et nous sommes tous bénévoles, nous avons besoin de vous!

Haie 2012

Le 10 novembre 2012, une haie de près de 300m a été plantée par des bénévoles en bordure du domaine, une haie constituée d’une dizaine d’arbres et d’environ 250 arbustes à Aigle. Ce projet initié par un agriculteur aiglon a bénéficié du soutien mutualisé de plusieurs regroupements d’environnementalistes et de naturalistes.

« Pourquoi planter cette haie ?»

Difficile de faire comprendre à tous le sens de ce projet. Pourtant le propriétaire du domaine de La Perrole, Pierre-Alain Schweizer, à Aigle, est déterminé.

Les objectifs sont multiples :

- limiter l’érosion éolienne,

- accueillir et nourrir la biodiversité

- offrir une source de nectar régulière aux abeilles du domaine

- ajouter un élément de paysage

« Qu’est-ce que ça te rapporte? Y a des subventions ?

- Quelques francs le mètre, beaucoup moins que si je plantais des patates. »

La motivation est plus profonde. Il est naturel que les milieux naturalistes aient répondu présents. Le projet a été orchestré par l’Association Pour La Perrole, réunie autour du domaine pour l’aider dans ses projets écologiques. Il a été financé par des dons privés, par des donations d’arbustes, notamment par la Réserve du Bois de Chênes à Genolier, et par un subside octroyé par le Cercle des Sciences Naturelles du Chablais. Le solde a été assumé par le propriétaire des lieux. 

Cette synergie a permis de réunir les 250 arbustes et 10 arbres nécessaires, sélectionnés selon leur adaptation au milieu, leur hauteur, la densité de leur feuillage, la présence ou non d’épines et la date de leur floraison. La réunion de cette population d’arbustes s’est étalée sur deux ans et a nécessité la mise en place d’une pépinière sur le domaine. Les arbustes manquants pour obtenir la diversité souhaitée ont pu être commandés en pépinière grâce aux dons collectés.

Haie, mission accomplie

 

 

Malgré une météo menaçante, une trentaine de bénévoles se sont déplacés ce matin pour procéder à la plantation. Retour sur la plantation et hommage aux héros du jour! Les arbustes et jeunes arbres ont été récoltés en divers endroits, principalement sur le site de la réserve du Bois de Chêne, en coopération avec son responsable, Florian Meier. Plus de 300 arbustes et arbres dominants ont été plantés sur une haie de 250m de long environ et 3m de large. On retrouvait de la bourdaine, du cornouiller, du sureau, du fusain, des viornes, des églantiers, des pruneliers, des houx, des troènes, mais aussi des chênes, hêtres, érables, saules, merisiers, saules et frênes. Avec les conditions climatiques, la terre était très lourde et la mise en route pénible. Les racines des plants ont été trempées avant plantation dans un pralin revigorant et du compost leur a été apporté après plantation. Les pluies intenses de cette après-midi nous ont épargné l'arrosage. Un merci tout particulier aux spécialistes qui se sont investis et qui nous ont aiguillé tout au long de la journée : François, Michel, Florian, Raphaël... On a eu beaucoup de plaisir à être baignés dans autant de passion et de connaissances! Le projet a été orchestré par le comité de l'association, solidement épaulé par François Estoppey. Il a été financé par des dons privés, par des donations d’arbustes, notamment par la Réserve du Bois de Chênes à Genolier, et par un subside octroyé par le Cercle des Sciences Naturelles du Chablais. Le solde a été assumé par le propriétaire des lieux, Pierre-Alain Schweizer.

Plus d'articles...

Galerie portes ouvertes

Inscription à la newsletter